Vers un éclatement de la bulle

D’après une étude réalisée par Marc Touati pour Global Equities, les prix de l’immobilier devraient baisser dans les prochains mois. L’économiste se base sur des chiffres sans appel

: ceux de la demande de logement neufs en France, au plus bas depuis 1996 ou encore celui des mises en chantier, en baisse de 31,9% depuis juin. Une donnée qui semble indiquer que la bulle immobilière est en train d’éclater, alors même que beaucoup niaient encore son existence.Pour Marc Touati, << il existe une très forte corrélation sur longue période entre les prix des logements anciens et l’évolution du PIB en valeur >>, qui constitue donc une bonne approximation de la valeur réelle de l’immobilier en France. Or d’après l’économiste, <>.Or, selon Marc Touati, <<aujourd’hui, l’écart entre ces deux grandeurs est de 1 à 4, soit encore plus que lors de la précédente bulle immobilière>>. Ces données prouvent un décalage entre la valeur financière des actifs immobiliers et leur valeur réelle, preuve que la bulle immobilière est une réalité. Face à la crise financière actuellement à l’oeuvre sur les marchés, au resserrement de l’accès au crédit et à la baisse du pouvoir d’achat, la demande pour les biens immobiliers est en train de se tarir. Ce qui pousse Marc Touati à anticiper <>. Seule consolation possible selon l’économiste : <>.